Pour les mains
Gant : du francique : want, 1080. Le gant recouvre la main et se termine par une manchette entourant le poignet. Il se fait
en peausserie fine, en fil de coton ou en laine. Primitivement, les gants étaient de simples sacs dans lesquels on glissait
les mains pour les protéger. Les Grecs et les Romains utilisaient des moufles de cuir pour les gros travaux et des gants fins
pour les repas. Dès le Xe S., en Europe, les costumes officiels comprenaient une paire de gants. Au Moyen Age, le port
des gants, réservé la noblesse était interdit aux paysans et aux artisans qui se contentaient de moufles. Au XVe S., naquit
la mode des gants parfumés. Cette vogue dura plusieurs siècles et les parfumeurs firent commerce de gants de peau.
Les XVIe  et XVIIe S. connurent l’apogée du luxe pour les gants dont les poignets largement évasés, appelés crispins,
s’ornaient d’or et de dentelles. Les bouts des doigts, intentionnellement trop longs pour faire la main plus élégante, étaient
rembourrés. Au XIXe S., les gants très serrés, fermés par une longue rangée de boutons, seront avec le chapeau
indispensables à une tenue féminine
« correcte ». Maintenant la diversité de leur fabrication et des matières
qui les composent répond aux usages nombreux auxquels ils sont destinés : protection des mains, contre le froid, mais
aussi au cours des activités professionnelles
(chirurgie, métallurgie, construction, ménage) ou de détente (sport, jardinage)
Ils font encore partie des tenues élégantes et des uniformes.
Manchon : Fourreau où l'on met les mains 
pour les protéger du froid.

Moufle : Couvre entièrement la main, sans 
séparation pour les doigts, sauf le pouce.

Mitaine : Destinées à réchauffer les mains tout en laissant aux doigts leur sensibilité et leur agilité,
les mitaines tricotées sont fréquemment utilisées par les gens qui travaillent en plein air, notemment
les commerçants. Pour la pratique de certains sports, on utilise aussi des gants qui laissent les doigts dénudés.
Quand je travaille longtemps à l’ordinateur je porte à la main droite, celle qui manipule la souris,
une vieille mitaine, sinon j'ai froid.

Sommaire

Les compléments